Installation et Entretien

RETOUR A LA PAGE "CONSEILS EN MATELOTAGE"

comment installer sur le bateau ?

 

 Plusieurs facteurs à prendre en compte pour l'installation sur le bâteau :

PARCOURS DU CORDAGE
Recherchez le cheminement le plus simple possible afin de diminuer les risques de frottements, de courbures importantes et de points de ragage.
ACCASTILLAGE
Commencez par vérifier les réas. Leur diamètre intérieur doit impérativement être 5 fois au moins le diamètre du cordage prévu. Pour les bateaux de compétition, optez jusqu'à 6, 8 voire 10 fois le diamètre du cordage.
Puis, attachez-vous à l'arrêt du cordage sous-tension. Prenez en compte l'angulation des taquets d'amarrage, le réglage des self-tailing de winch et la qualité des bloqueurs. La nouvelle génération de stoppeurs est recommandée (agit par écrasement du cordage entre 3 cames à plat) pour éviter le phénomène de mâchage de cames excentriques.
TERMINAISON
Le noeud de chaise est le plus employé. Mais comme tous les noeuds, il diminue la résistance du bout. Pour les drissses avant, préférez le noeud de capucin.
L'épissure est préférable (2fois plus efficace). Rajoutez une cosse en cas d'utilisation intensive sur une longue période. L'épissure est indispensable pour la drisse de GV. Enfin, terminez les extrémités par une surliure cousue avec du fil poissé.
PROTECTION
Pour éliminer l'usure de la couverture, surgainez les zones de travail. Protégez églament les haubans à l'aide de gaines PVC pour augmenter la vie du cordage.

 

  • La Rubrique Conseils, Trucs et Astuces

Retournement :
Retournez régulièrement les cordages afin de faire travailler alternativement les extrémités et ainsi de réduire les risques de rupture prématurée.

Jeu de cordage :
Pour un programme de course-croisière intensif, munissez-vous d'un jeu de manoeuvres réservé à la compétition.

Dégainage :
Il permet d'alléger un cordage. Vous pouvez dégainer la partie basse des dormants de bastaques ou des bras de spi, et les drisses sur leur partie haute. Dans tous les cas, gardez la bonne épaisseur de cordage requise par les winches, les bloqueurs et les mains.

Raban :
Il est constitué de sangle ou de tube textile plat. Il sert à amener une voile dans son sac ou sur le pont, à assurer une prise de ris, à ferler un ris ou la grand voile sur la bôme, au peeling. D'une longueur minimum d'1m, il est terminé par un noeud de chaise ou une ganse cousue.

Navigation :
Par forte brise, si le bord se prolonge, relâchez une manoeuvre de quelques centimètres pour que le point de portée dans les réas se décale. Reprenez d'autant ledit cordage au changement de quart par exmple.

Repérage :
Indispensable pour de bons réglages, le fait de marquer vos drisses vous permet de contrôler l'allongement. vous piuvez le faire avec des feutres indélébiles ou des fils de couleurs cousues dans le cordage. Les fils ont l'avantage de délivrer l'information au toucher.

Palan :
Si une manoeuvre nécessite un cordage de fort diamètre qui suppose l'aide d'un winch, un palan peut le remplacer avantageusement puisque chaque brin du palan entre, pour sa valeur, dans la force exercée sur la manoeuvre.

 

  • Calculez votre longueur de cordage nécessaire :

Généralement, vous devez calculer la longueur avec 3 tours sur le winch de manoeuvre et 1,5m de dormant. Ensuite, ajoutez 1,5m à 2m à la longueur pour obtenir la longueur idéale, afin de pouvoir recouper les extrémités qui fatiguent dans les noeuds.

-> image

TYPECARACTERISTIQUES

Ecoute de Grand-Voile

Mesurée en fonction de la démultiplication, elle ne doit pas être plus longue que la marque de vent arrière. Augmentez de la longueur nécessaire pour manoeuvre au vent.

Drisse de Grand-Voile

Quand elle ne sert pas, elle doit pouvoir être frappée sur le pont avec un dormant d'au moins 2m à la sortie du bloqueur.

Barre d'écoute

Choquée sous le vent, elle doit être utilisable au rappel.

Balancine de Tangon

Elle doit pouvoir rester frappée sur le tangon à plat pont et prise au pied de mât pour laisser le libre passage de l'écoute de foc.

Hâle bas de Tangon

Mesuré en fonction de sa démultiplication, il sera en continu avec une possibilité d'action sur chaque bord.

Bosses de Ris

Elles doivent être suffisamment longues pour pouvoir être mises à poste grand voile haute, au moins pour les ris de fond.

Bastaques

La longueur dépend du système d'échappement de celle-ci lorsque la GV est choquée (par repris d'élastique dans le pataras ou emmenée par la bôme). Dans les deux cas, il ne faut pas que les câbles de bastaques referment trop la chute de celle-ci au vent arrière.

 

 

RETOUR A LA PAGE "CONSEILS EN MATELOTAGE"