Comment choisir son cordage ?

RETOUR A LA PAGE "CONSEILS EN MATELOTAGE"

Comment choisir son amarre ?

 

Voici quelques conseils pour mieux vous aider dans l'une des manoeuvres les plus difficiles pour un plaisancier : l'amarrage ou le mouillage. Une fois amarrée, l'embarcation est soumise au rythme de la houle et du clapot.

Règle n°1 : Une ligne d'amarrage doit avoir une bonne résistance à la traction mais aussi un fort allongement.
Pourquoi ? L'allongement fait office d'amortisseur lorsque le bâteau est balloté.

Règle n°2 : Prenez le temps de bien choisir votre amarre pour assurer la longévité du cordage et entretenez-le correctement pour éviter des dégâts prématurés dus au sel, aux UV, aux micro-éléments anisi qu'aux hydrocarbures.

 

  • Deux types de matière possibles :

MatièrePERTE DE RESISTANCE 
RESISTANCE ABRASION 
ALLONGEMENT CHARGE DE TRAVAIL  
   Polyamide (PA)  60 à 65 %Très bonne18 à 27 % 
  Polyester (PES) 55 à 60 %Très bonne10 à 17 %

 

 

 

 

 

  • Trois types de construction :

TYPECONDITIONSCARACTERISTIQUES

3 Torons

Très facile
à épisser

Ligne de mouillage souvent utilisée.

8 Torons
aussi appelé "4 fois 2")

Facile   épisser sur chaîneUtilisable sur guindeau, idéal pour l'ancrage.
Construction anti-giratoire et anti-coque.
Exemple de produit : Squareline

Amarres Tressées

Très soupleAmarre tressée creuse (type Flatline) ou avec une âme (type Futuna).
Ligne d'amarrage moins encombrante que les cordages toronnés de même résistance.